Dans notre société rythmée par l’urgence, on nous demande souvent d’être performant à tous les niveaux (professionnel, intime, personnel, familial, relationnel, etc.), la tension créée avec cet « idéal » engendre parfois une souffrance psychique.

chairConsulter un psychologue peut d’abord être l’occasion de se réserver un espace protégé pour prendre soin de soi. La disponibilité, la confidentialité, l’écoute bienveillante et sans jugement d’un professionnel diplômé permettent de créer les conditions de cet espace. Dans la relation de confiance qui se noue et se construit entre le thérapeute et son patient, dans l’échange, les questionnements peuvent émerger, on peut prendre le temps de reparcourir son histoire, de s’isoler de l’agitation du quotidien et de trouver les ressources en soi pour rebondir, se sentir mieux, revivre parfois.

On peut être amené à consulter:

  • A un tournant de sa vie
  • Pour faire le point
  • Pour prendre le temps de réfléchir à un choix qui se présente
  • Par volonté de mieux se connaître ou de comprendre ses réactions et ses fonctionnements
  • Poussé par une souffrance psychique, un sentiment de mal être diffus, une tristesse ou un manque d’entrain
  • A cause d’une dépression
  • A cause de symptômes qui deviennent trop envahissants et ternissent le quotidien (phobie, anxiété, obsession, peur, addiction, idées suicidaires, symptômes somatiques, troubles alimentaires, blocages émotionnels, difficultés de sommeil, impulsivité débordante, etc.)
  • Suite à un évènement déclencheur douloureux ou traumatique (divorce, deuil, maladie, séparation, perte d’emploi, agression, etc.)
  • A cause de difficultés d’ordre professionnel (harcèlement, burn out, surmenage, reconversion envisagée, souffrance au travail, etc.)
  • Dans la recherche d’une aide à la parentalité
  • Avant une intervention chirurgicale pour laquelle un entretien psy est demandé (chirurgie de l’obésité, chirurgie esthétique, etc.)
  • Devant des troubles ou blocages sexuels

Dans l’échange avec le thérapeute, la meilleure formule se construit ensemble : psychothérapie de soutien, psychothérapie analytique, psychanalyse, consultation ponctuelle, psychothérapie et relaxation, etc. Le rythme se décide à deux selon les besoins du patient et l’expertise du psy. Elle peut évoluer au fil des séances. Rien n’est fixé car le cabinet du psy est avant tout un espace de création, de respiration.